10.1. Règles de dessin des objets hydrographiques

Les objets hydrographiques sont représentés sur la carte sous trois formes : contours (bassins), linéaires (segments de cours d'eau ou de canaux) et en points (sources, puits etc.) :

Lors du dessin d'objets hydrographiques, il convient de respecter les règles suivantes.

10.1.1. Objets en points

Objets en points : points d'eau (sources), fontaines, cascades, puits, geysers :

10.1.1.1

Ils se dessinent uniformément, voir Objet en points : techniques de dessin.

L'icône indiquant l'objet sur la carte est automatiquement définie suivant le type d'objet (voir 10.2. Règles des attributs des objets hydrographiques).

10.1.1.2

Les objets ne peuvent être dessinés que sur des espaces publics.

10.1.1.3
Règles de dessin de types concrets d'objets hydrographiques en points :
  • Source

    L'icône doit être placée à l'endroit équipé pour la distribution de l'eau de source. Si la source est située dans un petit bassin, alors il doit être cartographié comme un objet hydrographique de contour de la catégorie “Bassin”. L'icône doit être placée à l'endroit de la prise d'eau.

    Les objets de type “Source” se dessinent uniquement sur la terre, les sources immergées (par exemple, dans les cours d'eau) ne se dessinent pas.

  • Fontaines

    Pour une fontaine isolée, le point doit être indiqué précisément là où est située la fontaine.

    Si une fontaine présente :

    • une installation de taille visible sur les images satellites, elle doit être cartographiée comme un objet hydrographique de contour de la catégorie “Bassin” et l'icône doit être placée en son centre géométrique (par exemple, certaines fontaines monuments) ;
    • un ensemble de fontaines disposées dans un bassin, elle doit être cartographiée par une icône placée sur le milieu géométrique de l'ensemble (qui ne correspond pas nécessairement au centre du bassin). Exception : les fontaines portant un nom propre : elles doivent être dessinées en tant qu'objets indépendants ;
    • un ensemble de fontaines disposées dans des bassins adjacents, mais séparés. Chaque bassin doit avoir sa propre icône (une seule, comme dans le cas précédent) ;
    • plusieurs fontaines (même proches) faisant partie de différents ensembles (y compris situés dans différentes parties d'un bassin naturel), doivent être dessinées en tant qu'objets indépendants.
  • Cascade

    Une cascade isolée est représentée par une icône placée au centre de l'objet. Pour les séries de cascades, placée sur le centre géométrique de la cascade (là où passe le cours d'eau). Pour les cascades portant un nom officiel au sein d'une série, placer une icône indépendante.

  • Puits

    Tous les puits accessibles au public se dessinent en tant que puits (en accès libre, situés dans des espaces publics).

    L'icône doit être précisément située à l'emplacement du puits.

    Si un puits présente une installation de taille visible sur les images satellites, il doit être cartographié comme un objet hydrographique de contour de la catégorie “Bassin” et l'icône doit être placée en son centre géométrique.

  • Geyser

    Les sources chaudes, les fontaines expulsant périodiquement de l'eau chaude et de la vapeur sous pression.

    L'icône doit être placée précisément à l'emplacement du geyser.

  • Prises d'eau

    Se dessinent en tant que prises d'eau tous les points d'eau et buvettes publiques (en accès libre, situés dans des espaces publics).

    L'icône doit être placée précisément à l'emplacement de la prise d'eau/buvette.

Remarque.

Les bouches d'incendie ne se dessinent pas sur la carte.

10.1.2. Objets linéaires

Objets linéaires (cours d'eau et canaux) :

10.1.2.1

Elles se dessinent uniformément, voir Objet linéaire simple : techniques de dessin.

La ligne doit suivre soit le chenal (de préférence), soit près du centre du cours d'eau.

10.1.2.2

Sont dessinés en respectant les Règles générales de dessin des objets linéaires :

  • les contours doivent être dessinés de sorte que dans l'affichage de la carte à l'échelle 19 on ne voit pas les coudes aux arrondis d'angles ;

    Pour dessiner une courbe sur le cours d'eau, on peut se servir de la commande ou des outils Arrondir les angles ;

  • les contours doivent être dessinés sans détails inutiles : un segment de contour qui apparaîtra sur la carte zoomée au maximum comme une ligne doit être créé à partir de deux points.
10.1.2.3

Lorsqu'un cours d'eau traverse un lac ou un réservoir d'eau, le canal doit toujours être dessiné :

10.1.2.4

Les cours d'eau enterrés sur toute leur longueur ou sur des segments importants ne se dessinent pas :

Si un cours d'eau est enterré uniquement sous une route, il ne doit pas être interrompu sur ce segment.

10.1.2.5

Lorsqu'un cours d'eau se déverse dans un autre, ainsi que lors de la séparation d'un cours d'eau en plusieurs bras, les canaux doivent être reliés pour former un réseau unique.

10.1.3. Objets de contour

Objets de contour : bassins (plans d'eau ouverts : mers, golfes, havres, détroits, lacs, réserves d'eau, étangs, bassins de fleuves), glaciers, marais, piscines extérieures :

10.1.3.1

Ils doivent être dessinés en tant qu'objets complexes de contour, voir section Objets complexes de contour.

10.1.3.2

Sont dessinés en respectant les Règles générales de dessin des objets de contour :

  • les contours doivent être dessinés de sorte que dans l'affichage de la carte à l'échelle 19 on ne voit pas les coudes aux arrondis d'angles ;

    pour respecter les règles de dessin des contours des bassins, il est possible d'utiliser la fonction arrondir les angles.

  • les contours doivent être dessinés sans détails inutiles : un segment de contour qui apparaîtra sur la carte zoomée au maximum comme une ligne doit être créé à partir de deux points.
10.1.3.3

Les frontières d'un détroit sont déterminées par la ligne de la rive et une ligne horizontale joignant les deux extrémités de rives des bouches du détroit.

Les frontières d'un golfe (havre) sont déterminées par la ligne de la rive et une ligne horizontale joignant les extrémités des pointes des rives de l'entrée du golfe :

10.1.3.4

Les objets de ce type doivent être dessinés sur la carte seulement si l'image permet de suivre leur contour. Si la définition de l'image satellite ne permet pas de définir le contour d'un bassin, mieux vaut ne pas le dessiner.

10.1.3.5

Les cours d'eau et les canaux dessinés par une ligne (à l'exception des rivières et ruisseaux asséchés) peuvent être doublés d'objets de contour si la résolution des images satellites le permet.

En créant un double de contour pour un cours d'eau ou un canal (portant l'attribut Bassin), il convient de s'efforcer à ce que le contour présente un seul objet pour tout le cours d'eau de la source à l'embouchure :

S'il est impossible de le dessiner en entier (par exemple, en raison de sa longueur), il est possible de créer un contour en associant plusieurs contours. Ces contours doivent ensuite être rassemblés en un contour unique.

10.1.3.6

Les parties d'un bassin, situées sous des ponts sont intégrées au contour.

10.1.3.7

Il convient de respecter les Règles d'utilisation de contours intérieurs en dessinant les contours intérieurs.

10.1.3.8

Lors du dessin des segments de contour d'objets hydrographiques frontaliers d'objets de végétation, il convient de respecter les règles suivantes :

10.1.3.8.1

Si le contour d'un objet est entièrement inclus dans le contour d'un objet d'autre catégorie (par exemple, un lac ou un étang dans la forêt), alors il faut dessiner un contour appartenant à l'objet situé à l'intérieur de l'autre objet (contour du lac ou de l'étang). Le contour intérieur des objets imbriqués (par exemple, un massif forestier qui abrite un lac) ne se dessine pas. Il en va de même pour les contours des cours d'eau traversant des massifs forestiers ou d'autres objets :

10.1.3.8.2

Si le contour de l'objet coïncide partiellement avec le contour d'un objet d'une autre catégorie (par exemple, un massif forestier qui longe un cours d'eau sur un certain segment de son cours), alors les frontières des deux objets doivent être dessinées, il faut d'ailleurs que les frontières coïncident sans créer d'espace. Cependant, de petites superpositions dans le contour sont tolérées :

Correct (les frontières correspondent) :

a) frontière d'un bassin

b) frontière d'un massif forestier

Sur la carte finale, les frontières des objets coïncident :

Toléré : présence de petites superpositions entre les contours des objets.

Incorrect : il existe des discontinuités entre les frontières des objets.

Remarque.

Pour les segments correspondant à des frontières d'objets complexes de contour, voir section 1.4.1. Dupliquer des segments de frontière communs (Mode collage).

10.1.3.9

Lors du dessin des segments de contour d'objets hydrographiques frontaliers d’îles, les frontières de ces objets doivent suivre le littoral insulaire sans le croiser. Par exemple, si une île se trouve à la jonction d'une mer et d'un océan :