Objets de contour

Ce sont des objets qui apparaissent sur la carte sous forme de contours délimitant des surfaces. S'y rapportent tous les bâtiments, certains objets hydrographiques (mers, lacs, réservoirs d'eau, etc.), objets de végétation (forêts, parcs) etc.

À chaque type d'objet correspond un type de contour et de surface correspondante. Par exemple, les bassins apparaissent en bleu, les objets de végétation présentent un contour vert.

Certains objets de contour doivent obligatoirement avoir un nom (par exemple, les unités administratives et territoriales). Certains n'en ont pas besoin (par exemple, la plupart des massifs forestiers).

Les objets de contour se divisent en deux sous-catégories suivant les méthodes de dessin.

Simples

Ils sont dessinés en tant qu'objet unique avec un seul contour.

Cette sous-catégorie comprend les territoires, les bâtiments et les infrastructures routières (ponts, places, etc.) :

Modèles de modifications de ce type d'objets présentés dans les sections :

Complexes

Ces objets à la configuration complexe (unités administratives et territoriales, objets de végétation et hydrographiques, etc.). Ils peuvent être composés de plusieurs contours ; un segment de frontière d'un objet de ce type peut appartenir simultanément à plusieurs contours de la même catégorie.

Se rapportent à cette sous-catégorie :

  • Unités administratives et territoriales. Un segment de frontière peut simultanément faire partie des frontières d'une région, d'une ville, d'un quartier, etc. :

    De plus, une unité administrative peut également rassembler plusieurs contours sans segments de frontières communs :

  • Objets hydrographiques. Un segment de frontière de bassin peut en même temps faire partie de la frontière de baies, de golfes et de détroits :

  • Archipels (ils comprennent plusieurs îles) et autres objets similaires.

Modèles de modifications de ce type d'objets présentés dans les sous-catégories :

Lors du dessin de n'importe quel objet de contour, il convient de respecter deux règles générales :

Hormis les techniques de base de dessin et de modification des objets de contour, il existe des règles de dessin propres à certains objets : bâtiments , bassins et autres. Ces règles sont détaillées dans les paragraphes de la section Règles de cartographie.

Règles générales de dessin des objets de contour

Les segments linéaires des objets se dessinent avec un minimum de sommets, dans la limite de deux (début et fin) :

Correct Incorrect

Sur le dessin, les flèches vertes indiquent la bonne méthode, les rouges la mauvaise (comportant un nombre superflu de sommets) :

Les segments courbes des objets se dessinent avec un minimum de sommets qui permettent de respecter un tracé lisse de l'objet à toutes les échelles de la carte (y compris 18) :

Correct Incorrect

Sur le dessin, les flèches vertes indiquent la bonne méthode, les rouges la mauvaise (comportant un nombre insuffisant de sommets pour garder un tracé lisse de l'objet) :

Règle d'utilisation des contours intérieurs

Les objets de contour complexes comme simples peuvent avoir des contours intérieurs. Ce sont des contours entièrement intégrés à ce que l'on pourrait appeler le contour parent et ne constituent pas en soi un objet indépendant, mais une composante du contour parent.

Ils sont seulement utilisés si l'intérieur du contour de l'objet parent nécessite la définition de contours d'un autre objet de la même catégorie d'objets que l'objet parent, sans appartenir à un type d'objets de cette catégorie.

  • Par exemple, il convient d'utiliser le contour intérieur pour dessiner la cour intérieure d'un bâtiment (elle est associée à la catégorie d'objets Bâtiment, mais le type d'objet Cour n'existe pas dans Yandex Map Editor). Lorsqu'il faut dessiner une clairière dans la forêt (la clairière est associée à la catégorie Massif forestier, mais le type d'objet Clairière n'existe pas dans Yandex Map Editor).

Si à l'intérieur du contour d'un objet, délimiter un objet appartenant à une autre catégorie d'objet (différente de celle du contour extérieur), alors le contour intérieur ne doit pas être utilisé.

  • Par exemple, le contour d'une île dans un bassin doit être défini non pas comme un contour intérieur du bassin, mais comme un contour indépendant de type Île. Sinon, il faudra dessiner l'île deux fois : en tant que contour intérieur du bassin, et comme objet de type Île de la catégorie Relief. De plus, cela engendrera inévitablement des incohérences entre les frontières des deux contours d'un même objet, ce qui provoquera des erreurs d'affichage sur la carte.

Exemples de situations dans lesquelles il convient ou non d'utiliser des contours intérieurs :

Exemple 1. Où il faut utiliser les contours intérieurs

Il convient d'utiliser les contours intérieurs pour dessiner la cour intérieure d'un bâtiment (le type d'objet Cour n'existe pas dans Yandex Map Editor) :

Il convient d'utiliser les contours intérieurs pour dessiner une clairière ou une allée dans la forêt (le type d'objet Allée ou Clairière n'existe pas dans Yandex Map Editor) :

Exemple 2. Où il ne faut pas utiliser les contours intérieurs

Il ne convient pas d'utiliser les contours intérieurs pour dessiner une île dans un bassin ou un cours d'eau (le type d'objet Île existe dans Yandex Map Editor dans la catégorie Relief) :

Il ne convient pas d'utiliser les contours intérieurs pour dessiner le contour d'un bassin situé dans un massif forestier (le type d'objet Bassin existe dans Yandex Map Editor dans la catégorie Hydrographie) :

Il ne convient pas d'utiliser les contours intérieurs pour dessiner le contour d'un massif forestier imbriqué dans le contour d'une île (le type d'objet Île existe dans Yandex Map Editor dans la catégorie Relief et Massif forestier dans la catégorie Végétation) :

Exemple 3. Où il convient de combiner les contours simples et intérieurs

Lorsqu'il faut dessiner un objet tel qu'un bassin à l'intérieur d'un massif forestier (c'est-à-dire dans le cas où il ne faut pas utiliser de contour intérieur), mais situé dans une clairière (c'est-à-dire dans le cas où il faut utiliser un contour intérieur), il convient de combiner contour intérieur et simple.

La clairière dans la forêt est dessinée par un contour intérieur du massif forestier (contour vert sur le schéma), tandis que le bassin dans la clairière est dessiné comme un contour indépendant (surligné sur le schéma) :