9.1. Règles de dessin des objets de végétation

Lors du dessin d'objets de végétation, il convient de respecter les règles suivantes.

Objets de végétation :

9.1.1

Sont dessinés en respectant les Règles générales de dessin des objets de contour :

  • les contours doivent être dessinés de sorte que dans l'affichage de la carte à l'échelle 18 on ne voie pas les coudes aux arrondis d'angles ;
  • les contours doivent être dessinés sans détails inutiles : un segment de contour qui apparaîtra sur la carte zoomée au maximum comme une ligne doit être créé à partir de deux points.
9.1.2

Doivent être dessinés indépendamment de la taille, autant que le permet la qualité de l'image.

9.1.3

Les arbres isolés se trouvant éloignés des massifs forestiers ou d'autres arbres peuvent être dessinés si l'image satellite le permet.

Les arbres isolés dans l'enceinte d'un contour de végétation (par exemple, d'un massif forestier ou un jardin) ne se dessinent pas.

Si l'arbre est un monument et qu'il a une valeur culturelle/historique, alors il doit être dessiné en tant qu'objet en points de la catégorie “Lieux” de type “Culture et loisirs — Monument” (voir section 6.2. Règles d'attributs des lieux (établissements)).

9.1.4

Les objets de végétation de type “Parc, square”, “Réserve naturelle” et “Cimetière” doivent être dessinés en suivant la frontière du territoire (la palissade) ou en suivant une frontière visible dans la végétation (par exemple, associés aux routes, si les frontières du territoire sont de fait délimitées par des routes). Lors du dessin, il est inutile d'arrondir les angles spécialement.

9.1.5

En dehors des zones urbaines, les objets de végétation peuvent être traversés par des routes automobiles à chaussée unique ou des voies ferrées.

Dans le périmètre des zones urbaines, les objets de végétation peuvent être traversés par des routes automobiles passant par leur territoire si ces routes appartiennent aux catégories 10 (Voies piétonnes et pistes cyclables), 9 (Chemins agricoles et forestiers) ou 7 (Voies secondaires) et sont seulement accessibles aux piétons et aux cyclistes.

Les objets de végétation de type “Parc, square”, “Réserve naturelle” et “Cimetière” (dans les zones urbaines et en dehors) peuvent être traversés par des routes automobiles de tous types si ces routes sont des entrées sur le territoire ou des voies traversantes d'objets de végétation énumérés ci-dessus.

Par exemple :

Voir aussi p. 3.1.1.8.

9.1.6

Les objets de végétation ne peuvent être traversés par des routes à double chaussée : les objets doivent être dessinés le long des routes de ce type, des deux côtés et divisés par celles-ci.

Les frontières des massifs forestiers qui se trouvent le long de telles routes, doivent être dessinées en suivant les frontières réelles de la végétation (et non des couronnes des arbres) et ne doivent pas présenter d'intersections avec la route.

9.1.7
Les champs, les prés et autres objets de végétation ne faisant pas partie des types d'objets disponibles (Massif forestier, Parc, Square, Réserve naturelle, Gazon, Jardin, Cimetière ; pour en savoir plus, voir section 9.2. Règles des attributs des objets de végétation), par exemple les plaines des steppes et de la toundra (secteurs des toundras de montagne, toundras arctiques, etc.), se dessinent uniquement lorsqu'ils appartiennent au type “Réserve naturelle” (c'est-à-dire à un territoire protégé). Dans le cas contraire, ces objets de végétation ne se dessinent pas.
9.1.8
Les objets de végétation qui appartiennent partiellement aux types d'objets disponibles, par exemple les secteurs de forêt dans la toundra, se dessinent pour la partie qui peut se rapporter aux types disponibles. Ainsi, dans les secteurs forestiers de la toundra, il convient de dessiner les massifs forestiers (y compris les forêts clairsemées).
9.1.9
Il convient de Règle d'utilisation des contours intérieurs en dessinant les contours intérieurs.
9.1.10

Lors du dessin des segments de contour d'objets hydrographiques frontaliers d'objets de végétation, il convient de respecter les règles suivantes :

9.1.10.1

Si le contour d'un objet est entièrement inclus dans le contour d'un objet d'autre catégorie (par exemple, un lac ou un étang dans la forêt), alors il faut dessiner un contour appartenant à l'objet situé à l'intérieur de l'autre objet (contour du lac ou de l'étang). Le contour intérieur des objets imbriqués (par exemple, un massif forestier qui abrite un lac) ne se dessine pas. Il en va de même pour les contours des cours d'eau traversant des massifs forestiers ou d'autres objets :

9.1.10.2

Si le contour de l'objet coïncide partiellement avec le contour d'un objet d'une autre catégorie (par exemple, un massif forestier qui longe un cours d'eau sur un certain segment de son cours), alors les frontières des deux objets doivent être dessinées, d'ailleurs il faut que les frontières coïncident sans créer d'espace. Cependant, de petites superpositions dans le contour sont tolérées :

Correct (les frontières correspondent) :

a) frontière d'un bassin :

b) frontière d'un massif forestier

Sur la carte finale, les frontières des objets coïncident :

Toléré : présence de légères superpositions des contours d'objets.

Incorrect : il existe des discontinuités entre les frontières des objets.

Remarque.

Pour les segments correspondant à des frontières d'objets complexes de contour, voir section 1.4.1. Dupliquer des segments de frontière communs (“Mode collage”).

9.1.11

Les objets de végétation ne doivent pas présenter de superpositions avec d'autres objets de végétation. Ils ne peuvent pas avoir avec eux de frontières communes.

Remarque.

Cependant, à l'intérieur des contours des objets de végétation de type “Parc, square”, “Réserve naturelle” et “Cimetière” (définis par leur usage de la même manière que les objets de type Territoire), peuvent être définis des objets de végétation de type “Massif forestier”, “Gazon”.

9.1.12

Les objets de végétation ne doivent pas se superposer avec les bâtiments, à l'exception de bâtiments se trouvant entièrement à l'intérieur d'objets de végétation et seulement en dehors des zones urbaines.